Maître Safya Prêté
Avocat au Barreau de Paris
58 Rue des Vignes
75016 Paris

Tel. 01 86 95 99 56
Fax. 01 83 64 15 74
Mob. 06 68 10 54 51
contact@preteavocat.fr

Journal

Le DU de médiation de l’Université de Bourgogne - S1 - E1 puis S2 - E2 : "Médiateur & Avocat" puis "La médiation intra organisations".

La présentation et les scénarios des jeux de rôle sont prêts ! C'est toujours avec beaucoup de joie que j'interviens en qualité de formatrice en médiation à l'Université de Bourgogne.

Le premier thème qui m'a été confiée porte sur : avocat & médiateur !
Merci à l'équipe du DU de médiation de l'Université de Bourgogne... et courage à mon futur public ! RDV le 2 février 2024 à 9H15 à Dijon !

Puis, les 8 et 9 mars prochains, j’aurai grand plaisir à retrouver le groupe de futurs médiateurs pour traiter du thème : La médiation intra organisations. L’inverse n’est pas certain car nous travaillerons sur ce qu'est une organisation et les liens qui s'y établissent, et ce de manière intensive. Les liens subis, choisis et hybrides. La présentation est prête. Les jeux de rôle scénarisés. Durant ce module, nous évoquerons les intérêts et les inconvénients du rapport binaire V/S le rapport ternaire dans l’approche du conflit intra organisations. Il sera question de café ou de bubble tea, de voiture d’entreprise, d’augmentations des rémunérations et de bureaux flex. Nous évoquerons le cas d’un «emprunt» et celui d’une fonction qui s’est perdue dans des Missions Impossibles.

La médiation ne peut prospérer sans des médiateurs formés et sensibilisés aux enjeux éthiques de cet art de tisser des liens.

Le mois de mai 2024, exceptionnel par son nombre de jours fériés et ponts, n'a pas ralenti le rythme des amendes prononcées par la DGCCRF, sur le fondement des articles L. 441-16 a) et L. 470-2 V du code de commerce !

Entre les 1er et 17 mai 2024, pas moins de 14 sanctions sont tombées pour retard de paiements de factures dues à des fournisseurs, par des entreprises.

Alors que le code de commerce limite à 60 jours fin de mois le délai de paiement de ces factures, à 45 jours pour des produits et services spécifiques, la question de la lutte des impayés de créances, comme biais d'amélioration de la compétitivité, se pose plus concrètement de manière récente.

La directive 2011/7/UE du Parlement européen et du Conseil, en date du 16 février 2011, a repris les jalons posés par une précédente Directive datée du 29 juin 2000, pour permettre une action coordonnée des membres de l'Union de cette problématique sensible : le traitement de la créance commerciale influant directement la compétitivité de l'entreprise en attente du règlement de sa créance, tout comme il influe celle de l'entreprise endettée, laquelle puise dans ses créances une certaine solidité financière.

Les entreprises de taille moyenne, tout comme les structures les plus modestes, sont les plus vulnérables face au traitement de ces retards de paiement.

La règlementation française semble en avance sur le projet européen, ce dernier ayant le mérite de vouloir aborder la réflexion, non seulement sur un plan strictement curatif, mais aussi, de manière plus indirecte, en prônant une me